Au restaurant

Ce soir c’est la fête !! Vingt ans de mariage sans nuage, les enfants sont partis chez leurs amis et mon mari m’offre le restaurant. Je suis allée faire quelques achats, une minijupe en cuir rouge, un body transparent en dentelle ainsi qu’un string ridiculement petit, un soutien-gorge pigeonnant qui cache difficilement la pointe de mes seins, ainsi que des bas. Le grand jeu quoi ! Vingt ans, c’est quelque chose et mon mari est adorable. Il aime tout ce qui touche au sexe alors que je suis moi-même un peu coincée sur le sujet et j’ai décidé pour notre anniversaire de lui faire plaisir.

Je suis BCBG, plutôt jolie, pas très grande, svelte, des seins encore fermes et bien proportionnés, un fessier plutôt coquin, des jambes galbées et un visage d’ange, c’est ce qu’on me dit en tout cas. On dit souvent que je ressemble à l’actrice Miou Miou. Nous sommes partis assez tôt et sommes bien trop en avance pour le restaurant, après avoir flâné dans la campagne, mon compagnon arrête le véhicule près d’un petit bar, m’attrape par les épaules et m’embrasse langoureusement.

-« Je t’aime comme au premier jour ! »

Et il m’embrasse de nouveau, promenant sa main sur mes seins et mon sexe qui ne tarde pas à être tout humide. Il m’enlève le string, pose délicatement ses lèvres sur mon pubis, joue avec mon clitoris avec quelques coups de langue, me met une petite claque sur les fesses et me dit : « Reste comme ça ! », en mettant mon slip dans la boîte à gants. En sortant de la voiture, je vis ce qui devait être le patron du bar s’éloigner en hâte de la fenêtre. A priori, il n’avait rien raté du spectacle. Je ne dis rien à mon mari qui n’aime pas trop ce genre de situation, d’autant qu’il n’avait peut-être pas tout vu et que nous n’avions pas poussé la chose très loin. Et puis comme j’avais décidé ce soir d’être coquine, cela me donnait ma première expérience d’exhibitionniste malgré que ce fut involontaire. Cela me choqua beaucoup moins que j’aurais pu le penser.

-« Bonsoir m’sieu-dames ! »

Lance le patron du bar en matant ma poitrine généreuse à peine cachée par le soutien-gorge sous le chemisier transparent, que j’exhibe volontairement, forte de ma première expérience.

-« Bienvenue chez ROBERT, installez-vous, ce n’est pas la place qui manque. »

Le patron est seul avec ses deux dobermans. C’est un gros bonhomme jovial, presque chauve qui nous félicite après qu’on lui aie expliqué le pourquoi de notre présence. Nous nous installons, commandons nos boissons, trinquons à notre santé et commençons à siroter nos verres tout en discutant de choses et d’autres, et plus particulièrement de ma tenue sexy que mon mari trouve très à son goût.

-« J’aimerais bien que tu t’habilles toujours comme ça ! »
-« On verra… », répondis-je en lui attrapant la main au creux de la mienne.

Peu de temps après, un groupe d’hommes arrive. Ils s’installent à coté de nous, nous saluent, commandent plusieurs bouteilles d’alcool, discutent avec le patron qu’ils semblent connaître et composent leurs cocktails eux-mêmes. Mon mari commande une seconde tournée, j’en profite pour tirer sur ma jupe qui, décidément vraiment très courte, découvre mes cuisses presque jusqu’au sexe. Cela attire visiblement le regard du petit groupe d’à-côté. Que l’on voit mes cuisses passe, pour le sexe c’est autre chose. Je trouve qu’ils ont un air pas très catholique malgré qu’ils soient rieurs et chahuteurs.
Voyant que je les regarde, l’un d’eux se lève et vient discuter avec nous.

-« J’espère que nous ne vous dérangeons pas trop ? »

Il nous sourit et nous précise qu’ils sont là pour enterrer la vie de garçon de l’un d’eux. Nous lui répondons cordialement qu’il n’y a aucun problème et que nous-mêmes sommes là pour notre anniversaire de mariage, nous précisons que nous leur laisserons la place libre rapidement pour aller au restaurant. Ils nous proposent gentiment de trinquer avec eux.
Sans attendre mon avis, mon époux accepte et nous levons tous nos verres au futur marié et à nous-mêmes. Nous entamons une discussion courtoise avec ces hommes qui, somme toute, paraissent plutôt sympathiques. Constatant nos verres vides, ils nous proposent de goûter à leur mixture et sans attendre notre réponse, l’homme qui s’était déplacé la première fois, se lève à nouveau et remplit nos verres. Bien que fort en alcool, leur cocktail est bon, nous parlons un peu des joies et des contraintes du mariage. Le temps passe et les verres se vident, ils …

Lire la suite

Laisser un commentaire